Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les pédophiles de l’éducation nationale

L'Éducation nationale a écarté 26 de ses agents dans le cadre d'une vérification massive des casiers judiciaires de ses fonctionnaires, révèlent ce vendredi 19 janvier BFMTV et franceinfo. Les agents suspendus avaient été condamnés pour atteintes sexuelles sur mineurs, violences sur mineurs ou détention d'images pédopornographiques, toujours hors du cadre scolaire. Ces 26 personnes ont été suspendues "le temps de lancer une procédure de révocation pour les fonctionnaires, tandis que l'Éducation nationale a mis fin aux contrats des contractuels", précise franceinfo. Ces vérifications, qui concernent un million de profils de l'Éducation nationale (enseignants, personnels de cantine, personnels administratifs...), avaient été décidées en 2016 par la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, après le traumatisme de Villefontaine. Un directeur d'école de cette commune de l'Isère avait été mis en examen en 2015 pour des soupçons de viols sur plusieurs dizaines de mineurs. Cet homme de 45 ans avait été condamné en 2008 à six mois de prison avec sursis avec obligation de soins pendant deux ans pour avoir téléchargé des images pédopornographiques. Sa condamnation n'avait pas été assortie d'une interdiction d'entrer en contact avec des enfants, ni signalée à son administration de tutelle, alors qu'elle figurait à son casier judiciaire. L'inspection d'académie de l'Isère avait notamment indiqué qu'elle ignorait tout de sa condamnation. Le directeur d'école s'est suicidé en prison en avril 2016. Depuis la loi de Najat Vallaud-Belkacem en avril 2016, le ministère de la Justice est obligé de transmettre à l'Éducation nationale et au ministère de la Jeunesse et des Sports toutes les condamnations de personnes portant sur des infractions sexuelles, violentes, commises à l'encontre de mineurs, rappelle franceinfo. En 2016, 30 personnes avaient été radiées de l'Éducation nationale pour des cas de pédophilie ou pédopornographie. 27 l'avaient été en 2015.

Les commentaires sont fermés.